Apéro-jazz à Sainte-Jalle à Sainte-Jalle pour Parfum de Jazz Vendredi 18 août 2017


 













Pour cet apéro-jazz du soir, nous quittons Buis-les-Baronnies, parcourant vingt kilomètres de routes sinueuses et pittoresques avec vue imprenable sur le Mont Ventoux, en cette magnifique Drôme provençale, pour nous retrouver à la cave du Rieu Frais. C'est le moment de nous régaler les oreilles et les papilles ! 

Une centaine de personnes s'est retrouvée au cœur de la vallée de Sainte-Jalle pour profiter de ce délicieux moment. 

Pour la partie produits du terroir, le vigneron Jean-Yves Liotaud nous a reçu avec soins et gentillesse. Il a présenté une dégustation de chardonnay, de viognier, de rosé de syrah, et de rouge de cabernet sauvignon en appellation "côteaux des Baronnies" et de jus de raisin à base de syrah et de marsanne ! Un régal ... 

Pour la partie jazzistique, le trio Mayeras a une nouvelle fois proposé une heure agréable et divertissante.

Le trio composé de Thomas Mayeras aux claviers, Nicola Sabato à la contrebasse et de Germain Cornet à la batterie démarre ce set par une énergique composition de Thomas en hommage au grand pianiste Tommy Flanagan, Dial T for Tommy. Suivra, délicatement introduite au piano, Condarena, composition au charme exotique, faisant référence à un petit village d'une île ionienne, méditerranée réinventée sur un rythme bossa-nova. 

Baby Clavel rejoindra le trio et apportera sa touche personnelle, faisant vibrer son saxophone alto sur I should lose you de 1936 et Stars fell on Alabama de 1934. 

Arrivent alors le batteur Hidehiko Kan et le chanteur Gabriel Anfosso pour interpréter I wish you love, plus connue chez nous sous le titre Que reste-t-il de nos amours ? suivie de Sing Sing Song,qui est une adaptation de Claude Nougaro de Work Song, standard de jazz créé par Nat Adderley. Ces deux invités, habitués de l'animation des apéro-jazz du festival Parfum de Jazz depuis de nombreuses années, savent s'adapter avec efficacité et le prouvent ici encore avec talent et générosité. Ils ont été rejoints par un sympathique vacancier venu scatter sur ce morceau. 

Pour terminer en beauté, nous aurons droit à une composition du contrebassiste Oscar Pettiford, Tricotism, puis à celle de Charlie Parker, Confirmation, au cours de laquelle Baby Clavel a pu développer et montrer son amour inconditionnel du bop. 

Tout cela est frais et revigorant, varié et talentueux ! 

On en redemande !

Philippe Chassang & photos Fanny Chassang
 
 
 http://www.jazz-rhone-alpes.com/170821/#saintejalle
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Divalala : "femme femme femme"

"Nuit blanche sur un fleuve" D'après le Horla de Maupassant