Divalala : "femme femme femme"

"femme femme femme" des Divalala

Mise en scène : Freddy Viau 


avec Angélique Fridblatt, Gabriele Laurens, Marion Lépine

 
(Avignon, 15-07-17: 22:20)




Les Divalala « femme femme femme » : divines Divas !





Firmament de l'élégance vocale et du glamour.




Ces trois chanteuses d'exception arrivent à sublimer tout ce qu'elles touchent, des plus belles chansons aux pires rengaines, des tubes français ou anglo-saxons, tout fait ventre ou plutôt tout se transforme en or et en vermeille.
Leurs voix magnifiques ont des timbres qui se complètent idéalement.




Les arrangements vocaux de Raphaël Callandreau sont superbes, tout en finesse et en harmonie.

La mise en scène millimétrée met en relief chaque tableau. De petites saynètes agrémentent agréablement chaque intermède, truffées de références particulièrement amusantes à de très nombreux succès ; tout cela donne un goût de légèreté et d'humour à l'ensemble.




L'éclectisme est de mise, on vole allègrement de Stromae à Souchon et d'Ophélie Winter à Edith Piaf.


Des chansons se télescopent et fusionnent offrant une couleur comique, nouvelle et improbable à ce mélange, tels « Singles ladies » de Beyoncé et « Au bal masqué » de la Compagnie créole, « Boule de Flipper » de Corynne Charby et « Magnolia for ever » de Claude François, « Viens danser » de Gilbert Montagné et « Dancing Queen» de ABBA, « Je danse le MIA » de IAM et « Danse » des Forbans, « Billie Jean » de Michael Jackson » et « les Sardines » de Patrick Sébastien ! 
 



En bouquet final, donnant le titre à ce spectacle, une agglutination incroyablement réussie de morceaux dont les couplets ou les refrains contiennent le mot « femme », comme « Vous les femmes » de Julio Iglesias , « Être une femme » de Michel Sardou, « Une femme avec toi » de Nicolle Croisille. Prouesse géniale d'écriture, d'arrangement et d’interprétation !




C'est drôle, d'un humour raffiné et élégant, mais également sensible et émouvant, la version d'avec le temps de Léo Ferré, tout simplement magnifiée et sublimée, donne la chair la poule.




Allez voir d'urgence ce fabuleux trio extrêmement talentueux au théâtre du Roi rené. Du bonheur !




Notre grand « coup de coeur » Avignon 2017.





              
Philippe Chassang

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Trois Ruptures