Parité Mon Q l'élégance vocale

"Parité Mon Q l'élégance vocale"

Mise en scène : Charlotte Gaccio

(Avignon, 19-07-2017, 22h30)



Parité Mon Q l'élégance vocale

Sept gaillards de tous âges investissent le petit théâtre de « l’Arrache-cœur ».
Ils vont distillés avec élégance et harmonie un joli éventail de chansons paillardes.
On passe allègrement de « Tu vas prendre » de Max Boublil admirablement et délicatement revisité à « l'artillerie de marine » puis « Dudule » interprétée comme une berceuse jusqu'à nombre de grands classiques des corps de gardes.


Parité oblige, une bonne partie de ces pièces d'anthologie font la part belle au beau sexe, ces dames ne sont donc pas en reste et ont aussi leurs morceaux de choix !


Il y a du frères Jacques, du Georges Brassens voire du Pierre Perret chez ces garnements.


On aura droit, en fil rouge de la soirée, à de multiples versions d'« Un dimanche matin »qui parsèment la représentation, en running gag efficace : versions chorale classique, tango, reggae, façon Platters, Gospel imitant Oh When the Saints, et finalement en parodiant Billie Jean de Michael Jackson, du grand art ! De l'humour musical comme on l'aime !

C'est parfois grossier, jamais vulgaire, toujours savoureux et élégant, ne faisons pas la fine gueule !


Ils intègrent également des tubes des années soixante, habillés de paroles traditionnelles , comme par exemple « Mon père m'a donné cent sous » sur l'air de « California dreaming » des Mama's and papa's. Cocasse à souhait !


Morceau de gloire : « La salope », dans lequel des extraits de chansons de piaf sont inclus dont « Mon légionnaire » et « L'homme à la moto » qui donne un nouvel éclat étonnamment drôle à ce morceau.


A noter l’exceptionnelle mise en scène de Charlotte Gaccio qui a su rendre vibrant, vivant, subtil, brillant, comique, distingué et terriblement élégant un genre parfois simplement vulgaire …


Pour conclure, voilà un spectacle voir absolument !


Notre « coup de cœur » Avignon 2017



Philippe Chassang

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ah qu’il est bon d’être une femelle de et avec Céline Frances

Les précieuses ridicules de Molière par la compagnie Art’scenic

Seule(s) en scène de : Claire Olier